Emergence, mise en œuvre et institutionnalisation du Financement Basé sur la Performance au Cameroun : entretien réalisé par des alumni de l’IMT

Dans le cadre du projet de la "Chaîne des docteurs", lancé par la COP « Health Financing in Africa », IMT-alumnus  Isidore Sieleunou a été interviewé par un deuxième alumnus de l’IMT,  Manassé Nimpagaritse. Le principe de cette initiative est le suivant: Manassé Nimpagaritse avait été interviewé après la défense de sa thèse sur le financement basé sur la performance appliqué à la malnutrition. Aujourd'hui, c'est à son tour de poser quelques questions à Isidore Sieleunou, qui a obtenu en février 2021 le titre de Docteur en Santé Publique à l'Université de Montréal. 

Lisez l’entretien ici
 

Qui sont-ils ? 

Manassé Nimpagaritse est docteur en médecine (MD) et chercheur en santé publique à l’Institut National de Santé Publique (INSP) de Bujumbura (Burundi), avec plus de 15 ans d’expérience au niveau du système de santé Burundais . Il est venu à l’IMT pour plusieurs trajets d’études : le MPH-PMSS (2009), le QMM (2015) et son doctorat (2015-2020), en collaboration avec l'Université Catholique de Louvain. Pour sa thèse de doctorat, il a porté un intérêt particulier sur le financement basé sur la performance appliquée à la prise en charge de la malnutrition par les centres de santé du Burundi dans un contexte de fragilité. Il a obtenu son titre de Docteur en Santé Publique en septembre 2020.

 

Isidore Sieleunou est docteur en médecine (MD), avec plus de 20 ans d'expérience en santé publique et en économie de la santé au Cameroun et à l’échelle internationale. Il a obtenu en février 2021 le titre de Docteur en Santé Publique à l’Université de Montréal. Il est actuellement Chercheur à Research for Development International et travaille aussi avec le Global Financing Facility comme Spécialiste Principal Santé. Comme Manassé, Isidore a suivi plusieurs études à l’IMT : MCM (2007), SCART (2010), SC Health Policies (2010) et il est Emerging Voice. Par la suite, il a travaillé pendant une année comme assistant de recherche pour le département de santé publique à l’IMT. 
 

Other news